Quai aux Bestiaux – Pantin

NOTRE PROCHAINE CRÉATION,  COMMANDITAIRE VILLE DE PANTIN

« STATION : DEBOUT  ! »

DERNIER CONVOI (N°1264) DE RESISTANTS ET RESISTANTES PARTI D’ILE DE France LE 15 AOÛT 1944 DESTINATION : BUCHENWALD ET RAVENSBRÜCK

Au lieu-dit « Quai aux Bestiaux », gare de triage de Pantin,
le 16 août 2018 à 17H, nous rendrons compte de notre recherche, fouille dans les strates, méconnues, de cette Histoire, mise à jour. Point d’étape artistique.

Station : il s’agit bien d’un arrêt, d’un blocage, dans le long cheminement, parcours, d’hommes et de femmes, qui, en 1944, alors que la paix s’approchait à grand pas, avaient jeté leurs dernières forces dans une bataille au corps à corps.
S’étaient vus, arrêtés, emprisonnés, torturés ; venus de toute la France, d’un coup, se retrouvant sur ce quai, avant dernière station de leur long calvaire. Privés de tout. Jusqu’à Ravensbrück, Buchenwald, long cheminement de fer et de souffrances.

Debout : ils le furent, réellement, physiquement, serrés les uns aux autres, étouffant, sans air, traités comme des bêtes, dans ces wagons empuantis.
Debout : ils l’avaient été, au fur et à mesure que la main de fer de l’occupant nazi les avaient broyés, les uns après les autres. Pire encore, dénoncés, on les avait fait « tomber ».
Mais auparavant, debout, ils étaient restés, ne trahissant pas, habités par un Idéal, une Liberté plus haute qu’eux, au nom d’une Nation plus grande qu’eux.
Ce convoi n’était qu’un chiffre : N°1264
Ces êtres n’étaient que des numéros de série : 57000 (les femmes), 77000 (les hommes)
Ils partirent le 15 Août 1944. De là.
Ce 16 Août 2018, certaines, certains, « recherchés », retrouveront leur nom, leur histoire, leur dignité
Ce que nous leur devons.

ARTICLE JUILLET1

 

 

 

CABCF223-E1D3-4E0F-A054-6C6650D8471B

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3773D73C-A647-4C7B-A808-0EB1E2ED66C1

F3646122-B2DA-454C-BA89-B7247DD074BE

 

 

 

 

 

 

 

 

Numériser

Numériser 1